Présentation du CHA


Créé au début des années 2000 sur le modèle du Comité d’Homologation National (CHN), le CHA a vocation de valider les observations d’oiseaux rares et occasionnels en Aquitaine. Il bénéficie de l’expérience d’autres comités régionaux et départementaux avec lesquels il échange et collabore dans le but de diffuser des données de qualité auprès de la communauté ornithologique.  

Son travail consiste à :

- centraliser et valider les observations d’oiseaux rarement observés en Aquitaine,

- porter ces observations à la connaissance des naturalistes de la région,

- mieux cerner le statut des espèces soumises à homologation en Aquitaine,

- augmenter les connaissances sur l’identification des oiseaux en informant les observateurs des critères d’identification et en les alertant sur certains pièges (publication de fiches d’identification),

- assurer la pertinence et la cohérence des observations transmises pour des analyses et synthèses nationales (publications d’articles dans différentes revues d’ornithologie, bilan annuel du Comité des Migrateurs Rares).

Pouillot à grands sourcils Phylloscopus inornatus (Stéphan Tillo)

Le CHA est composé en 2018 des 10 personnes suivantes :
  • Marie-Françoise Cannevet
  • Frédéric Cazaban (secrétaire)
  • Sophie Damian
  • Jérémy Dupuy
  • Frank Jouandoudet
  • Bertrand Lamothe
  • Alexandre Liger
  • Louis Sallé
  • Sylvain Tardy
  • Stéphan Tillo
Le CHA est ouvert à tout ornithologue désireux d'apporter sa contribution et bénéficiant d'une expérience suffisante pour pouvoir participer à la validation des données. La validation se fait sur les bases de connaissances des critères de terrain et une capacité à rechercher les informations dans la bibliographie.

Faucon kobez Falco vespertinus (Laurent Couzi)

En cas d’observation d’une espèce dont l’apparition est rare ou occasionnelle en Aquitaine, il est demandé aux observateurs de fournir le plus rapidement possible l’ensemble des éléments qui ont conduit à l’identification (description complète de l’oiseau, photos, enregistrements, vidéo etc.). Cet argumentaire fournit le maximum de détails sur l’observation et les critères d’identification.

Plusieurs options sont possibles avant que la donnée ne soit étudiée par les membres du CHA :

-  Saisir la donnée sur Faune-Aquitaine.org en apportant les éléments des conditions de l'observation et les critères et photos en remarque

ou

-   Remplir une fiche CHA au format texte (word, ou pdf) disponible à la page "téléchargements" et l'envoyer par mail au CHA : chaquitain@gmail.com


Quelque-soit l’option retenue par l’observateur, il est utile voire conseillé d’ajouter à la description de l’oiseau des photos, croquis, enregistrements ou vidéos réalisés sur le terrain. Nous vous proposons dans la rubrique téléchargement des modèles de fiche d'homologation. Enfin, nous listons sur la fiche de demande d'homologation les quelques points à ne pas oublier lorsque que l'on décrit les conditions d'observation et les critères d'identification.


Pour ceux qui utilisent Faune-Aquitaine.org, les données soumises à homologation en Aquitaine sont signalées par le panneau blanc avec le point d’exclamation qui vient se placer devant le nom de l’espèce (1). Le point d’interrogation blanc sur fond bleu (2) signale que la donnée est en cours d’examen et qu’elle na pas encore été validée.



ASTUCE de Faune Aquitaine : cliquez sur le triangle blanc et vous serez redirigé vers la page où il est possible de remplir en ligne sa demande d’homologation.

Bruant lapon Calcarius lapponicus (Stéphan Tillo)

La validation des données peut-être rapide après que tous les éléments aient été fournis par l’observateur. Une fois la donnée examinée, le secrétaire informe l’observateur de la décision prise par le CHA. En cas de refus, les raisons sont expliquées à l’observateur qui peut alors apporter des compléments d’information et soumettre à nouveau son observation.

Les membres du CHA se réunissent une fois par an. A cette occasion, ils font le point sur l’année écoulée, ils examinent les cas litigieux, élisent les nouveaux membres et partagent leurs expériences « d’ornitho » de terrain.

Le rapport du CHA sera publié prioritairement en version numérique. Dans ce rapport, les données homologuées sont citées sous le nom de leurs auteurs. Un commentaire replace les observations de l’année dans le cadre des connaissances de l’espèce à l’échelle régionale (voire dans les régions limitrophes ou à l’échelle nationale pour les espèces les plus rares).

Pour finir, le CHA ne doit pas être perçu comme une forme de censure mais comme plutôt comme un filtre qui permet de maintenir le caractère irréprochable des données qui seront ensuite valorisées et mises en commun. Il se veut aussi d’être à l’écoute des observateurs et a vocation de les accompagner et de les former dans la démarche minutieuse de description d’une observation et d’identification d’une espèce d’oiseau.